samedi, avril 07, 2007

Le temps d'une leçon...

« L’humanité avait toujours cru que des civilisations avancées aux ressources et à la sagesse infinies l’attendaient au-delà de son berceau. C’est sûrement une des raisons pourquoi le silence répondant au projet SETI lui était si pénible, il semblait que la galaxie voir l’univers même était vide de toute intelligence, pour une espèce sociale comme l’humanité un sort plus cruel ne pouvait exister. Il faut dire que c’est probablement une des meilleures choses qui soit arrivé à la galaxie, cette soif de l’humanité de ne pas être seule. Voulant prouver leurs propres preuves fausses, l’humanité s’est lancée dans l’exploration de l’espace. » Dans la salle rassemblant plusieurs espèces hétéroclites aux morphologies humanoïdes, plusieurs membres manipulateurs s’étaient élevés en protestation ou pour poser une question sur les propos du professeur. Celui-ci fit une courte pause pour survoler la classe de ces six yeux sans pupilles avant de pointer un membre manipulateur vers un des peu nombreux élèves qui n’avaient pas levé de membre. « Batriarch Xit’sert vous semblez préoccupé, avez-vous quelques choses à partager avec la classe au sujet de l’humanité? »
-Eh, heu, bien oui prossssfessseurssss » répondit timidement le petit humanoïde batraciforme. « L’humanité c’est bien beau mais n’est-elle pas disparue dans la troisième guerre galactique, victime de son propre armement à l’antimatière? » Le professeur paru songeur quelques secondes, trois des paupières de ces yeux clignèrent rapidement avant qu’il ne réponde, malgré les hochements de tête enthousiastes des quelques espèces les plus récemment arrivées dans la communauté galactique. « Oui, effectivement l’humanité semble avoir disparu dans la troisième guerre galactique, mais dites-moi Xit’sert, vos grands-parents ne sont-ils pas disparus, il y 12 cycles? »
-Euh… oui mais c’est quoi le rapportssss?
-Ah, voilà la question qui tue n’est-ce pas? Pourquoi étudions-nous l’histoire de personnes disparues? Aviarch Fwhiii-ni qu’en pensez-vous? »
Les deux yeux indépendants du professeur se fixèrent sur un élève couvert de plumes, ne possédant que pour seuls membres manipulateurs des implants cybernétiques peu avancés. Le bec de ce dernier s’ouvrit et laissa échapper une série complexe de molécules légèrement odorantes, peu d’espèces dans la pièce étant pourvues des récepteurs olfactifs nécessaires pour comprendre son langage, l’intelligence artificielle du professeur traduisit en onde sonore et signaux visuel les paroles ayant été prononcées par Fwhii-ni. La syntonisation d’une voie elflique et légère évoquant le vol était signe de la grande qualité de l’intelligence utilisée: « Tout être question héritage prof. Bipède spatial apporter civilisation et technologie partout. Bipède spatial grand parent à toute vie pensante dans galaxie. »
- Bien, Fwhii-ni votre galactique laisse encore à désirer, mais votre réponse reflète une partie de la raison de ce cours. En effet, l’humanité a apporté à toutes nos espèces la technologie nécessaire pour quitter non seulement notre planète, mais aussi la technologie du voyage interstellaire. Sans l’humanité, la grande majorité de nos espèces n’aurait jamais quitté le sol de nos mondes natals et plusieurs pensent même qu’aucune n’aurait percé le mystère des hypers espaces. Par contre, il faut aussi comprendre pourquoi elle est disparue, pourquoi la civilisation qui fut la pierre angulaire de l’intelligence dans la galaxie s’est-elle retrouvée à s’autodétruire? Vous qui serez sûrement hauts fonctionnaire dans la nouvelle bureaucratie galactique devez éviter de nous amener vers les chemins de l’autodestruction inévitable de l’humanité. » Le professeur regarda d’un de ces yeux les indicateurs neuro-télépathiques, voyant que le niveau de questionnement de ses étudiants avait atteint un niveau suffisant, il reprit son discours. « Je disais donc que l’humanité s’est lancée dans l’exploration de l’espace. Étrangement sans la ferveur qui la caractérisera bien des siècles plus tard comme si sa quête d’identité et de compagnie n’était pas une fin en soi mais plutôt un hobby excentrique. » Il fit une pause pour les hou de dépits des étudiants puis recommença la leçon : « Ceci est, je pense la première faille de l’humanité, elle manquait de sérieux voyant comme des hobbys les choses les plus importantes. Même, dans l’âge d’or du deuxième royaume, l’humanité ne dirigeait que par devoir accordant beaucoup plus de valeur à la quête de l’inconnu qu’au bon fonctionnement de la galaxie. Il faut néanmoins dire que malgré cette approche désinvolte à l’espace, elle tomba néanmoins presque par hasard sur les Hyerminds, à l’époque une civilisation primitive ayant à peine inventé les outils de base. L’humanité fut surprise du retard technologique des Hyerminds surtout que leur planète était beaucoup plus vieille que la Terre d’origine de l’humanité. Préférant ne pas intervenir dans le développement d’une autre culture, l’humanité laissa pour quelques siècles les Hyerminds se développer en paix. Ils les auraient probablement laissés se développer à leur rythme pour des millénaires s’ils n’avaient pas rencontré les Batriarche et les Reniar, deux autres espèces beaucoup moins avancées que l’humanité. » Il fit une autre pause pour laisser les murmures d’indignation des étudiants Batriarch et Reniar s’éteindre et aussi pour avaler un peu de nutriment de sa poche buccale. Lorsque le silence fut revenu, il continua : « Des membres de l’humanité firent une suggestion qui semble aujourd’hui faire partie des vérités, et si l’humanité n’était pas une espèce moyenne mais bien l’espèce la plus avancée de la galaxie… »

1 commentaire:

asaathi a dit...

Voici une courte histoire simplement pour placer la dernière phrase. Il y a plusieurs possibilité tant à la place de l'humanité dans l'univers mais une très peu regardé est celle d'espèce la plus avancée.